Le massage aux pochons aromatiques

Massages aux pochons aromatiques

Chez Make My Massage, nous aimons donner la parole aux masseurs, qu’ils soient partenaires MMM ou non, pour vous présenter leur parcours ou vous faire découvrir un massage inédit et original.

Aujourd’hui, nous partons à la découverte du massage aux pochons aromatiques avec notre invitée Maria, agréée FFMBE.

Maria, nous vous laissons la parole…

Le massage PINDA OTHADAM est un soin aux pochons composés de plantes, d’épices, de farines ou de sel et éventuellement d’huiles essentielles sélectionnées pour pacifier les doshas* en excès. Il procure une intense et bienfaisante chaleur qui se diffuse profondément dans tout le corps. Il apporte un relâchement et un soulagement immédiat pour les personnes présentant des tensions extrêmes.

*Les doshas sont les énergies vitales (ou constitutions) de la médecine ayurvédique. Ils sont au nombre de trois, VATA, PITA et KAPHA. Chacun d’eux est une combinaison de deux des « Cinq Grands Éléments » (Éther, air, feu, terre et eau) dont l’un est prédominant. Ils sont responsables de tous les processus physiologiques et psychologiques de notre corps et de notre esprit.

Ses origines

Aussi appelé PINDA OTHADAM, qui veut littéralement dire « pochons secs », le massage aux pochons aromatiques est un soin qui nous vient du Kerala, en Inde, mais puise également ses origines au Siam (l’ancienne Thaïlande). Néanmoins la technique thaïlandaise est légèrement différente de celle pratiquée en Inde.

Ce massage était, à l’époque, réservé à la royauté et à la noblesse.

C’est un médecin, ayant constaté les effets bénéfiques de ce massage sur la santé de ses patients, qui a permis son « accès » à tout le peuple.

Les pochons ont différentes appellations, selon qu’on dirige son massage plutôt vers l’Asie du Sud-Est ou l’Inde :

Pochons aromatiques, baluchons de plantes, Herbal plants, Luk Pra Kob, tampons du Siam

massages aux pochons aromatiques

Il y a également différentes façons de les chauffer, « secs » comme je le pratique ou « à la vapeur », qui est la technique la plus souvent utilisée.

Ils peuvent être plongés dans de l’huile chaude après avoir été chauffés, ou inversement, le corps est d’abord huilé puis les pochons sont utilisés secs ou humides.

C’est la chaleur qui permet la libération des principes actifs des plantes utilisées.

Ses bienfaits

Selon les plantes que l’on met dans les pochons, ce massage est un bon stimulant pour la digestion.

Il dénoue les tensions, les raideurs musculaires et les courbatures.

Il soulage les douleurs prémenstruelles.

Il favorise la circulation sanguine et l’élimination des toxines.

Il diminue le stress et la nervosité.

Et bien sûr, il procure une grande détente, une douceur et un bien-être général.

Le massage PINDA OTHADAM peut être pratiqué une fois par semaine pour un effet plus soutenu.
Idéalement, les pochons devront être utilisés dans les 3 mois après leur création. Il faut les conserver à l’abri de la lumière dans un endroit ni trop chaud, ni trop froid.

Quelles plantes utiliser ?

À travers les âges, les humains ont su développer la connaissance et l’utilisation des plantes médicinales.

Depuis très longtemps, elles jouent un rôle dans la conservation de la santé des hommes, mais également dans l’amélioration de la qualité de vie.

Le lin, par exemple, peut être utilisé pour son huile en cuisine, mais il constitue également un bon combustible. On peut en faire un baume pour la peau et même fabriquer des étoffes. Il est également utilisé pour soigner les bronchites, les rhumes et les problèmes digestifs.

Pratiquement toutes les plantes peuvent être utilisées pour fabriquer des pochons aromatiques, mais il est primordial de bien les connaître ! Même si elles ne sont pas ingérées, les principes actifs sont tout de même en contact avec la peau. Aussi, pour ma part je n’utilise que des plantes très connues et courantes comme le tilleul (pour son effet relaxant), le framboisier (pour les douleurs prémenstruelles) ou encore la passiflore (pour travailler sur les contractures musculaires).

À cela on peut ajouter des pétales de fleurs, comme la rose et des épices, comme la cardamome ou le fenugrec…

plantes pochons

La matière première du pochon sera choisie en fonction de la méthode de « chauffage » utilisée : sa base pourra être constituée de sel, de farines ou de riz cuit.

Il est également possible d’ajouter sur l’extérieur du pochon une huile essentielle.

C’est un massage qui procure vraiment une très grande détente, avec peu ou pas de pression. La peau se réveille et s’adoucit au contact de la chaleur, l’esprit se relâche et en plus cela sent divinement bon !

Si un tel massage vous intéresse, nous vous invitons à contacter Maria, directement sur son site internet, MariAnanda Bien-Etre, qui propose ses pratiques dans le département du Nord.

One thought on “Le massage aux pochons aromatiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.