DIY : automassage du sportif

massage sportif

Quand il s’agit de bien-être on pense immédiatement à massage et relaxation, mais n’oublions-nous pas quelque chose ?

Bah oui, il y a le sport aussi pardi !

Ah le plaisir de faire du sport et de faire du bien à son petit corps !

Qui vous le rend bien en secrétant des endorphines, l’hormone du bonheur!

La pratique sportive et le massage sont deux grands amis, et quand il s’agit de pratique sportive régulière voire intensive le massage devient un vrai facteur qui favorise la récupération. Quel club sportif de haut niveau n’a pas son masseur-kinésithérapeute, n’est-ce pas ?

Après une compétition, nous ne saurions que vous conseiller de faire appel à un masseur MMM pour vous remettre musculairement d’aplomb et vous mettre en posture psychique pour profiter à plein de votre shoot d’endorphines J

Remettons les pieds sur terre, la qualité n’a pas de prix mais elle a un coût c’est indéniable, alors à défaut de vous offrir un massage après chaque entrainement, que diriez-vous de devenir votre propre masseur MMM ? Histoire de bien récupérer en prévision de votre prochaine séance?

Personnellement nous pratiquons beaucoup la course à pied et le vélo chez MMM, et après un bon entrainement nous pratiquons l’automassage des pieds et des jambes, et croyez-nous sur parole c’est très bénéfique !

Le fait de se masser procure un certain bien-être, c’est son moment à soi, les mouvements lents et répétitifs vous bercent, et vous relaxent, le massage agit sur les muscles, favorise le flux sanguin et l’élimination des déchets organiques générés pendant l’entrainement. Il assure également une certaine tonicité et permet d’assouplir muscles et articulation.

Alors comment faire son automassage sportif?

Rien de bien compliqué, Assis sur son tapis de sol, on commence par le pied et ensuite on remonte la jambe : le mollet et le jambier, puis le quadriceps et l’ischio jambier.

On utilisera pour ce faire une huile de massage à l’arnica, plante reconnue pour ses vertus défatigantes (n’hésitez d’ailleurs pas à relire notre article sur le DIY de votre huile de massage 😉 )

Le pied

Avec les pouces on masse le talon et on remonte vers les orteils pour détendre la voûte plantaire, poing fermé on s’attarde avec les phalange sur la voûte plantaire pour bien la dénouer, ça peut être un peu douloureux et dans ce cas on relâche la pression, mais on s’y fait vite, et il faut parfois savoir s’attarder sur une zone sensible pour la soulager.

Les chevilles

Avec le bout des doigts effectuer un mouvement circulaire autour des malléoles

Et réaliser quelques rotations douces du pied pour favoriser l’élasticité de la cheville

Le talon d’Achile

A faire rouler délicatement entre le pouce et l’index pour « décoller » les fibres et soulager ce tendon fortement sollicité dans la pratique du running

La jambe

Et nous voici sur les muscles de la jambe qu’il faudra masser en remontant vers le cœur pour favoriser le retour sanguin.

Et là on se fait plaisir : on effleure, on palpe, on roule, on tapote, on croise !

Avec les mains on part de la cheville et remonte au genou en enveloppant le mollet, on effectue le même mouvement mais avec les pouces cette fois pour appuyer plus fort et masser en profondeur.

Avec les pouces on remonte les jambiers, on peut aussi effectuer des mouvements circulaires croisés des pouces en remontant.

Arrivé(e) au genou, on s’y attarde en l’enveloppant des mains et en effectuant des mouvements circulaires afin de détendre les articulations.

Pour le quadriceps, mêmes techniques : on enveloppe le muscle avec les mains en remontant, puis on passe avec les pouces sur toute la longueur et on repasse en croisant les pouces tout en réalisant des mouvements circulaires, enfin on complète par un palpé roulé en attrapant bien le muscle et en roulant depuis l’extérieur de la jambe. Notez toutefois que cette dernière manipulation peut être un peu douloureuse sur un muscle fatigué.

Pour l’ischio jambier : on masse avec le bout des doigts en partant du genou et on remonte en finissant par l’intérieur de la jambe sur les adducteurs puis par l’extérieur sur les fessiers.

Voilà qui devrait vous permettre de vous refaire des jambes neuves ou presque avant d’y retourner !

2 thoughts on “DIY : automassage du sportif

  1. Bel article sur l’auto-massage! Merci!
    Juste un petit rajout:
    Sur le plan circulatoire, masser vers le coeur pour favoriser le retour veineux, ça vous l’avez bien dit. Sur le plan musculaire, pour bien décontracter la fibre musculaire, il est judicieux de masser le muscle perpendiculairement pour bien dénouer les muscles.
    Voilà, c’est tout! ^^
    Cordialement
    et merci encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *